Christian Prigent, “Chino fait poète”, extraits


Christian Prigent / Chino publie un nouveau livre aux éditions P.O.L., Chino fait poète, “legs des rogatons”, dit-il. Quelques extraits.


 

Christian Prigent, Chino fait poète, P.O.L., 2024, 176 p., 19€


8 h, aux doigts de rose

drrring : les doigts rosses ! un dé
gobillé d’aube a déboulé

dehors la vacherie exhale
(CH 4) et du pétale
(foutreau) te pleut
gras dans l’yeu

requinque 1 : la débarbouille
requinque 2 : bol de bidrouille

et zou le short ! – au ferraille
ment des songes : bye-bye !
(p. 9)

(…)

10 h 10, un peu de géologie

sous couche d’R.A.S : classique
quaternaire à micaschistes mais
suite à 600 millions de balais
rab de pillow-lavas basaltiques

note un grenat dans la caillasse
banale en grumeleux qui fige
son conglomérat silicaté jaunasse
depuis 570 millions de piges

scoop : l’alvéolé détritique en
douce y fait des bulles qui
façon spa te chatouillent si
tu trépignes dessus en gloussant
(p. 11)

(…)

10 h 30, éco-anxieux à mi-distance

le jus d’écrasé (haricot vert ?)
dans ce cul d’anse qu’hume un air
mauvais (bleus de gnons ?) : gare aux
colibacilles c’est le flot

son ourlet (purin d’ulve & fuel ?)
savoir quoi ou qui il roule
(p. 13)



pensée au p’tit déj’

des fumigations du bol de café
ou (si tu oses lever le nez)
des cuvettes du firmament
petit homme dès qu’étant né
tu files au néant
le jet du Léthé
troue d’un lait hallu
ciné toi : c’est foutu
(p. 49)



lettre à Pierre le Pillouër

cher Pierre logé sur des détritus
d’idiome un croc en main rétif
et noir on fouille : ça fait un plus
(pour les habitus) de chiffons pensifs

après : mal 1/ au cul (ça fait chier) +
2/ au dos (plein ledit) – la chine
ça décoince l’enkylose aux us
mais fait rouspéter la machine

lumbago d’ego / arthrose aux trafics
vertébraux / gargouilles aux pancrailles
toi + moi on fait dans des déraille
ments de mots tressuer nos sciatiques

mais le massage à l’huile de palme
poétique au dire de l’anthropocène
nonobstant l’effet des polluants obscènes
les mal armés pour la vie ça les calme.
(p. 98)

NDLR : Ce poème est accompagné d’un petit portrait dessiné de Pierre Le Pillouër et de cette mention : Pierre le Pillouër, Pancrailles, TXT éditions (1992). NB : pillouër = en breton chiffonnier

Christian Prigent, Chino fait poète, P.O.L., 2024, 176 p., 19€