Disparition : Daniel Blanchard


Poesibao reçoit de Jean-Pierre Burgart l’annonce de la disparition de l’écrivain, poète et essayiste, Daniel Blanchard ce 3 mai 2024.


 

Le 3 mai 2024, jour anniversaire de ses 90 ans, est mort le poète Daniel Blanchard.

Poète, c’est d’abord par des livres de poésie qu’il s’est fait connaître. En 1970, au Mercure de France, paraît Cartes. D’autres recueils suivront, chez POL, Deyrolle, Sens&Tonka.
Mais le poète en lui ne peut être dissocié de l’homme aux prises avec son temps, et c’est ainsi qu’il co-écrit en 1960 avec Guy Debord des Préliminaires pour une définition de l’unité du programme révolutionnaire, et que, aux côtés de Cornélius Castoriadis, il participe aux activités de Socialisme ou barbarie.
Lors d’un long séjour aux États-Unis, dans le Vermont, avec sa compagne Helen Arnold, il fait la connaissance du penseur de l’écologie libertaire Murray Bookchin, dont il deviendra l’introducteur en France et le premier traducteur.
De retour en France, il prend part à l’aventure de l’Imprimerie Quotidienne, haut lieu de liberté et d’invention, qui abritait notamment le groupe et la revue Utopie, fondés, entre autres, par Hubert Tonka, Isabelle Auricoste et Jean Baudrillard. Il y était possible de réaliser des productions imprimées et éditées à l’enseigne de À l’Imprimerie quotidienne. Il apprend à se servir d’une linotype pour composer et imprimer lui-même ses propres textes et ses traductions, et participe à leur impression sur presse typo. De cette expérience naîtra par la suite une revue, Liasse, avec Jean-Pierre Burgart, qui publiera des textes de Gisèle Prassinos, Denise Levertov, John Ashbery, Pierre Chappuis, Jean Gillibert, Valère Novarina, Jean-Marie Patte, avec des gravures, dessins, ou sérigraphies de Roger Blin, David Chambard, Lucien Fleury, Jean Hélion, Charles Marks, Otto Schauer. Enfin, Burgart et lui-même donneront des textes à la revue Aller simple, qui avait succédé à Utopie.

Le dernier livre que Daniel Blanchard aura publié est un « essai d’autobiographie » intitulé La Vie sur les crêtes. Ce livre passionnant et émouvant n’est pas seulement un tableau de la société contemporaine et des événements qui l’ont agitée, et un recueil de souvenirs, c’est un texte d’une écriture dense et prenante — le livre, vraiment, d’un poète.

Jean-Pierre Burgart


Bibliographie

Poésie :
Cartes
, 1970, Mercure de France
Table claire, 1978, À l’Imprimerie quotidienne
Idéal portrait, 1984, P.O.L.
La conversation reprend, 1993, Deyrolle
Battant, dormant, 2005, Sens&Tonka
À l’air libre, 2013, L’une et l’autre
Bruire, 2017, L’atelier contemporain

Récits
Halte sur la rive orientale du lac Champlain,Vermont, 1990, Julliard
Fugitif, 1994, Deyrolle
Ici, 2001, Sens&Tonka
Ces Éclats de liberté, 2009, L’une et l’autre
La mémoire empoisonne mes puits, 2014, L’une et l’autre

Essais et divers
Debord, dans le bruit de cataracte du temps, suivi de Préliminaires pour une définition de l’unité du programme révolutionnaire, 1960, par Canjuers et Debord, Sens&Tonka 2000. Première publication dans la revue Futur antérieur, 39-40, septembre 1997.
Vide-poches, citations et notes, 2003, Sens&Tonka
Crise de mots, 2013, Éditions du Sandre
La Vie sur les crêtes, 2023, Éditions du Sandre